Actualités > Crédit d'impôt pour la compétitivité : au cœur de la conférence annuelle des Entrepreneurs

Crédit d'impôt pour la compétitivité : au cœur de la conférence annuelle des Entrepreneurs

France

Le 14 novembre 2012 - 09:58

Crédit d'impôt pour la compétitivité : au cœur de la conférence annuelle des Entrepreneurs

La 5 e Conférence annuelle des entrepreneurs s'est tenue hier à Bercy. Le crédit d'impôt pour la compétitivité a bien évidemment été au coeur des débats.

Pour sa cinquième édition, la Conférence annuelle des entrepreneurs se tenait à Bercy, hier, moins d'une semaine après l'annonce du pacte de compétitivité. Et quelques semaines à peine après la fronde des « pigeons ».

Point de mouvement d'humeur, hier : les entrepreneurs qui composaient le parterre ont sagement écouté les débats, notamment celui qui a mis en face-à-face Laurence Parisot et Pierre Moscovici.
C'était la première fois que le ministre de l'Economie débattait publiquement avec la patronne du Medef. L'heure était au dialogue et à l'apaisement : « Vous êtes le coeur de l'économie française », a lancé Pierre Moscovici, s'engageant à ce que « toute stigmatisation des chefs d'entreprise soit prohibée ».

Le ministre a fait la pédagogie du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi : « Il fonctionnera de manière similaire au crédit impôt recherche [...]. Il est à la fois plus simple à gérer et aussi plus prévisible pour les entreprises qu'une baisse de cotisations. » (...)
Si Pierre Moscovici a donné des gages au patronat (il a même laissé entendre que de nouveaux aménagements sur les plus-values de cession étaient envisageables), une ligne de fracture est apparue sur les contreparties que pourrait exiger l'Etat au versement du crédit d'impôt. (...) Pierre Moscovici a notamment parlé hier « d'engagements réciproques », citant plusieurs chantiers sur lesquels le gouvernement entend bien que le patronat fasse preuve de bonne volonté, notamment la négociation en cours sur l'emploi ou encore sur la gouvernance des entreprises et la rémunération des dirigeants.

Sources : lesechos.fr